me, myself and i

24 décembre 2007

Bébé la Tristesse, qui crève d'un abus de manque...

...ou d'une cure de renonce (Burroughs).

Je viens de finir L'Arrache-Coeur de Salinger, ce qui est curieux, car c'est justement la veille de noël. Je me sens tellement Holden Caulfield depuis, j'ai très envie d'un scotch-soda...                                            En fait, j'écoute LISA SAYS en boucle, et plus je l'écoute, plus je méprise les gens fades qui tombent amoureux de grands blonds virils et puants (dans tous les sens du terme), personnes qui s'étalent, se vautrent ensuite dans une banalité insupportable. C'est l'heure de la dinde et tout ce à quoi je pense, c'est me biturer la gueule en écoutant LISA SAYS...

Posté par carlottaw à 23:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


16 décembre 2007

Back To Yesterday

Hier, en plus d'avoir d'avoir rédigé la phrase la plus longue de mon existence à propos de l'influence du rock sur les générations actuelles (private joke), j'ai regardé la trilogie Back to the future dans sa quasi-totalité et maintenant, je vois la chevelure démente d'Emmett Brown et ses yeux de fou furieux à chaque coin de rue : finalement, c'est un peu comme l'effet Aphex Twin (clip de windowlicker), personnage qui apparaît parfois derrière la personne la moins susceptible de faire peur, à savoir une innocente danseuse de clip ou ma propre soeur...

bttf

Posté par carlottaw à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]